Comptes et livrets d’épargne : quelle différence ?

Comptes et livrets d’épargne : quelle différence ?

Posted by

Se renseigner sur les différences entre les livrets d’épargne et les comptes, montre à quel point vous désirez placer votre argent. En effet, pour assurer votre retraite ou devenir indépendant, il faut choisir une méthode de placement.

Les banques en proposent plusieurs, dont les comptes d’épargnes et les livrets. Ces termes sont souvent confondus, car sur certains points, ils se rejoignent. Découvrez les nettes différences qui se retrouvent entre des termes afin de savoir où vous situer !

Comptes d’épargne : particularités

Un compte d’épargne est un terme utilisé pour signifier les livrets de dépôt ou les dépôts d’épargne. Une banque vous propose un compte d’épargne pour vous permettre d’économiser de l’argent dont vous n’avez pas besoin de façon immédiate. En effet, les comptes d’épargne génèrent des intérêts qui sont scindées en trois. Il s’agit de la prime de fidélité, de la prime d’accroissement et du taux de base.

Les différents comptes d’épargne

Vous vous rendrez compte que certains livrets d’épargne sont considérés comme des comptes d’épargne. Il y a cependant des différences à certains niveaux. Ici, il faut s’attarder sur le compte à terme et le compte d’épargne bancaire.

Les comptes à terme ne disposent pas de plafond. En outre, vous ne pouvez pas bénéficier des intérêts si vous récupérez les fonds avant le terme. Ce qui ne s’avère pas possible. Ce compte peut être variable, fixe ou progressif. Il est soumis aux prélèvements sociaux et à l’impôt sur le revenu.

Par contre, le compte bancaire ne possède pas de plafond. Vous pouvez avoir accès à vos fonds à tout moment et c’est la banque qui détermine les taux d’intérêts et les plafonds.

Livrets d’épargne : particularités

Un livret d’épargne est un investissement financier très simple à utiliser et pratique. Il vous permet de multiplier votre argent sans contraintes. Les montants que vous placés ne sont pas bloqués et les dépôts de départ ne sont pas exorbitants.

Les Français aiment les livrets d’épargne, même si les taux de rendement ne sont pas satisfaisants actuellement. Cela est dû à la simple raison de sécurité. Vous ne risquez pas de perdre votre argent, ce qui n’est pas le cas de la bourse ou de certains types d’assurance-vie. Il y a deux catégories de livrets d’épargne :

  • Livret réglementé : livret LDD, livret A, livret jeune, dont les règlementations sont prévues par la loi. Les impôts sur le revenu ne sont pas prélevés sur ce type de livrets ;
  • Livret non réglementé : ils sont soumis à l’impôt, leurs rendements dépendent de la banque et ce sont des livrets bancaires qui ne sont pas prévus par loi.

Le livret A, cible tout le public. Il faut un versement initial de 10 euros au minimum, pour un plafond de 22950 euros. Les intérêts sont de 0,75% et il n’y aucun prélèvement, ni sur l’impôt, ni sur le social.

Les LDD ne ciblent que les majeurs, nécessitent un versement de base de 15 euros, pour un plafond de 12000 euros et ne sont pas soumis au paiement de l’impôt. Le livret bancaire cible par contre tout le monde, le dépôt initial dépend de l’organisme, le plafond également, mais il n’y a aucune exonération. Le taux d’intérêt est entre 0,2% et 1,5%, selon les organismes.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *